L’Apocalypse en images (épisode 3) : revue de presse de la semaine !

Pour rassembler la gauche désunie, Sainte Christiane, patronne des noirs et des gays, est réapparue !

Pourtant, la dernière fois que la France avait entendu parler d’elle c’était en septembre dernier quand la caste politico-médiatique l’a sommé de prêcher la bonne parole covidiste à ses citoyens Guyanais et Antillais aveuglé par leur radicalité antivax !
Mais son première acte de politique en tant que candidate à la présidentielle de 2022 a été clair : l’abandon de ces concitoyens insoumis d’Outre-Mer et s’absoudre ses péchés auprès de la Macronie en acceptant le catéchisme liberticide, avec son nouvelle électorat de substitution du 9.3. !
Taubira c’est la religion mémorielle concernant l’esclavage, donc il est normal qu’elle soit la Reine des Lobotomisés au monde des Bisounours !
C’est dans ce contexte que Marine Le Pen va faire sa campagne présidentielle en Outre-Mer. Non seulement son discours anti-immigration séduit autant à Mayotte qu’en Guyane, donc ne parlons pas son discours critique envers le pass sanitaire… Le Pen dépasse Taubira sur la question des libertés publics et individuels en Outre-Mer (même au niveau national)… Quel renversement de situation !
Le Pen dépasse tout simplement Taubira sur son propre terrain mémorielle, ça n’a plus de sens ! : Marine Le Pen commémore joyeusement l’abolition de l’esclavage le 20 décembre 2021 à la Réunion… C’est officiel, nous sommes dans un monde parallèle !
En réalité, les voyages de Marine Le Pen en Outre-Mer et son sincère affection pour ces territoires français loin de l’Hexagone ne datent pas d’hier… Sa séduction électorale ultramarine fait penser à une autre personnalité de droite…
Jacques Chirac en personne !
Chirac/Le Pen = même combat ?! (Pauvre Jean-Marie, il va faire une crise cardiaque !)
Prendre exemple sur Chirac en Outre-Mer est une stratégie assumée depuis qu’elle est à la direction de son parti en 2011 !
Mais Marine Le Pen n’a pas tissé seule ses divers contacts avec les élus ultramarins, elle se fait épaulé depuis plusieurs années par l’ancien Monsieur Outre-Mer de Chirac pour la campagne présidentielle de 1995 !
Jacques, c’est l’ancien “facho” qui avait du mal à être aimer des français qui arrive par être adulé par toute la gauche progressiste et ça dès 1995 en faisant campagne sur la “fracture sociale” par vote sanction contre le les deux septennat “socialiste” ! Mangez des pommes !
1992, c’est l’année de la trahison de Chirac envers le parti gaulliste RPR pour mieux se “présidentialiser” au côté de Giscard et Mitterand.
Et si la Chiracquisation de Marine Le Pen ne concernerait pas que l’Outre-Mer, mais également la question Européenne et donc la vision social-économique qui en découle…
On peut noter que la Chiracquisation concerne autant Le Pen que Zemmour sur la même question qui hante la droite (et la gauche)…
La droite et la gauche sont en interne divisée sur la question européenne… D’où le succès électorale de Macron en 2017, comme il peut se réitérer en 2022, en rassemblant l’électorat de droite pro-UE et l’électorat de gauche pro-UE, car la convergence électorale inverse n’existe toujours pas.. Le macronisme est la synthèse mondialiste qu’a accouché la ratification du traité de Maastricht…
C’est dans ce contexte de transition Chiracquienne que Marine Le Pen a accès à tout la droite centriste libérale (pléonasme) réunionnaise…
Marine Le Pen est passé de ça en 2012 (des visites très perturbés par la gauche)…
A des bains de foule en 2021 dans l’espace public…
“Marine” reçoit son premier parrainage réunionnais d’un maire de couleur le jour de la commémoration de l’abolition de l’esclavage dans une commune rurale rempli de créoles petits-blancs ayant voté à plus de 50% pour sa candidature au deuxième tour des présidentielles de 2017… On vit un épisode de South Park !
Le relatif bain de foule a été pertubé par la pluie… et un habitant de la commune, un rasta qui exigeait Marine Le Pen d’écouter le Maloya comme musique emblématique en cette journée de commémoration… Ce rasta ainsi que sa famille désabusé remarquaient le non-sens de sa critique virulente car la prise de parole public de Marine Le Pen s’effectuait avec de la Musique Maloya en arrière fond, où elle a souhaité aux réunionnais une joyeuse “fête kaf”… Il était dans un combat d’arrière-garde, qu’il s’en est allé après avoir crier quelques fois comprenant qu’il était le seul opposant de sa commune qui vote à plus de 50% Le Pen…
La question que toute le monde se pose c’est: où était toute la gauche radicale anti-Marine Le Pen qui avait bien animé sa venue à la Réunion en 2012 ?!
La gauche culturelle qui critique le colonialisme français, tout en subventionnée par l’état français, fêtait en grande pompe la fête de la “liberté” en imposant à leurs fans des “pass ségrégationnistes” avec des barrages pour interdire la venue aux non-vaccinés… Quel retournement de situation! Comme l’a bien résumé Joseph Varondin: “Les artistes tels que Danyel Waro, Ziskakan ou Ti Fock ne représentant pas la résistance. Ils sont dans le train et servent de décorum à l’assimilation et à l’intégration. Quand on attend des subventions pour taper sur un tam-tam dans un créole bizarroïde que personne ne peut parler […] On ne va pas sauvegarder la personnalité réunionnaise en faisant du folklore. Nos artistes sont pour la plupart des fous de cour, des amuseurs.”
Il faut bien comprendre que cette année cette fête institutionnelle a 40 ans et date de 1981, soit de l’élection de Mitterrand comme promesse électorale du PS faite au puissant Parti Communiste Réunionnais (la section locale PS était quasi-inexistante) comme symbole culturelle de substitution à défaut de défendre un véritable programme social-économique de gauche sur le long-terme, or le rapide tournant de la rigueur de 83 est passé par là…
La gôche “progressiste” est toujours là pour jouer sur l’émotion faite de bon “sentiments”…
Mais leur “progrès” s’incarne avec des masques, des pass ségrégationnistes et des barrages interdisant les non-vaccinés fêter la “fête de la liberté” avec le soutien “Babylone” dans l’espace public… Le progrès façon gôche 974: merci à nos BB (Bareigts & Bello) !
“La mémoire divise, l’Histoire rassemble”, l’historien Pierre Nora. L’Histoire est une démarche scientifique issue d’une étude qui sort du cadré émotionnel de la mémoire subjective et partielle. La sacralisation mémorielle comme clientélisme communautariste n’est pas du tout un démarche historique, mais une stratégie d’instrumentalisation politicienne de l’Histoire via l’émotion qu’évoque la mémoire imparfaite…
A l’époque certains élus réunionnais comme l’ancien député-maire de Saint-Louis, Jean Fontaine, a bien dénoncé cette stratégie mémorielle politicienne qui sort du cadre scientifique historique en ces termes en 1983: ” Pourquoi commémorer l’abolition de l’esclavage chez nous puisque, somme toute en métropole aussi, il y eut le servage, avatar de l’esclavage ? “
L’énorme décalage qu’ont aujourd’hui les anciens différents candidats populistes de gauche comme de droite, c’est de sortir radicalement de peur position de contestataire, pour se positionner comme force de proposition avec un élan d’enthousiasme et d’espoir… Or la Réunion, comme la France périphérique, est profondément en crise social-économique que la crise “sanitaire” n’a fait qu’accentuer…
Comment parler d’espérance quand la situation politique est morose pour tout le monde, nous sommes dans une impasse politique et il faut s’accaparer de ces sujets anxiogènes avec gravité d’une population excédés par ces mesures liberticides. Pour rassembler une large majorité électorale dès le premier tour, il faut être dans la contestation. La séduction électorale par le sourire et la positive attitude envers les classes sociales les plus aisées se fait ensuite au second tour pour mieux rassurer l’opinion. Sinon ce décalage va forcer indirectement une large population à s’enfermer dans l’abstention dès le premier tour, comme pour les dernières élections régionales à cause des mêmes causes d’impuissances liberticides déprimantes, et réitérer une “jospinisation” aléatoire des candidatures prétendument “populistes” pour le second tour…
Pour conclure, je dirai qu’il n’y a rien de choquant dans l’achèvement de la stratégie de dédiabolisation de Le Pen où elle est venu symboliquement fêter la “fête kaf” en pleine métamorphose Chiracquienne. Le plus affligeant c’est que si les Réunionnais sont toujours aliéné 40 ans plus tard par la propagande mémorielle concernant l’esclavage institué par Mitterand, et amplifié par Taubira, comment peuvent-ils se désaliéner concernant la propagande mondialiste covidiste “justifiant” les graves mesures liberticides d’aujourd’hui ?! Pour sortir de la “Matrix” avec le pass ségrégationniste de notre régime illégitime déconnecté de notre pays réel, il faudrait tout d’abord sortir du confort de sa bulle cognitive…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.