Poème 2022

Pétain comme Macron ont été adoubé par l’alliance entre le centre-gauche et le centre-droit en période de crise. Le régime ségrégationniste de Vichy semble se réincarner dans la Macronie, mais de façon très claquée…

Poème improvisé:

“J’ai découvert cette année que dans mon pays Baba est adoré.

J’ai découvert cette année que les stars de télé-réalité sont massivement imités.

J’ai découvert cette année que les influenceurs, agent programmé pour neutraliser la pensée, ont contaminé toute une génération en quête de notoriété. 

Je n’ai plus le cœur avec la fête de la liberté.

Je n’ai plus le cœur avec la fête de la Nativité.

Je n’ai plus le cœur avec cette fête de la nouvelle année.

Tout ce qui pouvait m’émerveiller est allé en fumée. Il nous reste plus qu’à observer un champ de ruines à déplorer. L’esprit critique et le courage ont déserté laissant place à une Humanité détériorée.

Tous mes anciennes amitiés d’un milieu plus ou moins aisé très, plutôt bien diplômés, qui me disaient que ceux des milieux plus défavorisés sont cons comme leurs pieds, que mauvais sont les humains en généralité, ont été les premiers à suivre ce qu’ils regardaient comme des êtres sans intérêts par un effet moutonnier. Ils étaient tous les deux des zélés convertis à l’obsolescence programmé.

La société est ségrégée, c’est enfin acté en toute légalité ! Comme si les pires atrocités n’ont jamais été légiféré dans les démocraties dit « évoluées » ?!

2021 a été une année miroir ayant reflété notre moralité au monde entier, explicitant si pour nous consommer était notre ultime priorité !

Le silence assourdissant de mes aînés ne fait que résonner dans mon âme torturée.

Comment continuer de paraître en bonne santé dans une société aussi aliénée ?

Le virus consumériste ayant pollué nos mentalités, ainsi que notre sociabilité.

Cette cécité n’a pu s’amplifier qu’avec la complicité de nos clercs médiatiques estropiés.

Pour cette festivité et le souhait ritualisé de fin année, je vous dirai d’une manière assez désespérée d’aller tous vous faire tous encu** !

Désolé de ma vulgarité, mais j’essaie juste de m’adapter à ce que vous appelez “normalité”…

Votre neutralité m’a assommé…”

Robert Julien, Saint-Denys de l’isle Bourbon, le 31 décembre 2021.

Prix de Nobel de la Paix de 1984 pour sa lutte contre l’apartheid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.